NAGA

L’Indonésie, c’est une ouverture sur l’orient mais c’est aussi un retour aux sources : celles de la canne à sucre d’abord, dont elle est originaire et qui y est cultivée depuis 80 siècles. Mais c’est aussi celles du rhum - rum -ron - cachaça, appelé là-bas Batavia Arrak - Batavia étant le nom donné à Jakarta en 1619 par la Compagnie Hollandaise des Indes orientales, Arrak étant la traduction littérale d’alcool. De nombreux écrits en attestent : dès 1634, des marchands britanniques achètent du batavia arrak aux distillateurs indonésiens. Nous savons qu’en 1712 il existait une douzaine de distilleries autour de Djakarta et plus d’une vingtaine en 1778. Ainsi, le rhum indonésien devient-il très populaire en Europe dès le début du XVIIIème siècle. Il est l’ingrédient de base du punch et est préféré aux rhums des caraïbes. Ainsi, en 1796, le politologue et grand connaisseur de rhum Joseph-François Charpentier de Cossigny écrivait que « le rum indonésien est de meilleure qualité que le rhum de la Jamaïque, ce que même les anglais doivent admettre ». C’est cet alcool, exotique et élégant, que quatre amis, Olivier, Sébastien, Jose Luis et Jesus ont découvert en 2012 à Hong Kong. Naga, du nom de cette créature mythique d’Asie, symbole de prospérité, de fertilité et protecteur des trésors de la nature, venait de naître. Naga rum est un rhum dont la douceur et la subtilité sont élégamment contre balancées par des notes épicées et fruitées.

Bienvenue sur le site de Dugas

Ce site est exclusivement réservé aux personnes majeures.

Je certifie avoir l'âge légal de consommer de l'alcool dans mon pays de résidence.

Êtes-vous majeur(e) ?

Désolé, selon les lois en vigueur, vous n'avez pas l'âge requis pour accéder à notre site Dugas.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Mentions légales

Accès à l'espace commercial

Mot de passe oublié

Identifiants incorrects - Merci de réessayer.