• Antigua

    Même si elles se sont affranchies depuis longtemps de la tutelle britannique, les îles dites “anglaises” (de la Jamaïque à Trinidad) ont conservé de leurs origines une prééminence en matière de rhum. Car les Anglo-Saxons ont développé, dès le 17ème siècle, l’industrie sucrière et rhumière, notamment à destination de la marine royale, bien avant les Français et les Espagnols.

    Voir +
  • Barbade

    La Barbade est considérée par beaucoup comme la véritable Mecque du rhum, tant son implantation y est ancienne (dès les débuts du 17ème siècle). Dave Broom, dans son ouvrage Rum, dit même : “tout a commencé là. (…) La Barbade est l’endroit où les marchands anglais ont réalisé qu’ils pouvaient faire des millions avec le sucre”.

    Voir +
  • Brésil

    Premier producteur mondial de canne à sucre, le Brésil l’utilise pour en faire du rhum... mais ici on parle plutôt de cachaça, ou encore de pinga. Ces eaux-de-vie de canne ne sont que rarement vieillies, et c’est sous leur forme incolore qu’elles sont consommées en batida, c’est à-dire accompagnées de jus de fruits très variés. Le cocktail le plus courant, la caïpirinha, réunit cachaça, écorce de citron vert, sucre et glace pilée.

    Voir +
  • Colombie

    Voir +
  • Costa Rica

    Voir +
  • Cuba

    Bien qu’entrée dans la danse assez tard Cuba est à l’origine, dès le 19ème siècle, d’un style de rhum léger qui a conquis le monde. Dès les années 1860, déjà dotés d’une industrie sucrière à la pointe, les cubains firent l’acquisition des tous premiers alambics en continu des Caraïbes. Cela leur permit d’affiner leur style et quand d’autres îles commencèrent à distiller leurs mélasses dans ce type d’alambic, les rhums cubains, légers et doux, avaient déjà une longueur d’avance.

    Voir +
  • Grenade

    Voir +
  • Guadeloupe

    La Guadeloupe est en fait un archipel regroupant huit îles dont Marie-Galante. La Guadeloupe stricto sensu ressemble à un papillon posé sur la mer avec ses deux ailes, l’île de Grande- Terre et celle de Basse-Terre. Découverte par Christophe Colomb en 1493, elle est l’enjeu d’âpres batailles entre Français et Anglais pendant plusieurs siècles jusqu’en 1816.

    Voir +
  • Guatemala

    Voir +
  • Guyane

    L’ancienne Guyane britannique a de fortes traditions sucrières et rhumières et il y avait encore deux cents distilleries en 1971. Malheureusement, il n’y en a plus qu’une aujourd’hui, Diamond, propriété de DDL (Demerara Distillers Limited). Mais quelle distillerie !

    Voir +
  • Haïti

    Découverte par Christophe Colomb en 1492, l’île (divisée aujourd‘hui entre Haïti et Saint-Domingue) reçut le nom d’Hispaniola (petite Espagne). Arrachée à l’Espagne par la France au XVIIème siècle, l’île connaît une période trouble. Le développement des plantations va de pair avec l’instauration de l’esclavage qui ne sera aboli qu’en 1793. L’état haïtien proclame son indépendance en 1804.

    Voir +
  • Ile Maurice

    Au coeur de l’Océan Indien, la tropicale Ile Maurice est évidemment un véritable paradis pour la canne à sucre, et la production du rhum y est fort ancienne

    Voir +
  • Iles Vierges

    Même si elles se sont affranchies depuis longtemps de la tutelle britannique, les îles dites “anglaises” (de la Jamaïque à Trinidad) ont conservé de leurs origines une prééminence en matière de rhum. Car les Anglo-Saxons ont développé, dès le 17ème siècle, l’industrie sucrière et rhumière, notamment à destination de la marine royale, bien avant les Français et les Espagnols.

    Voir +
  • Jamaïque

    Cette grande île au sud de Cuba est réputée pour l’originalité de ses rhums, appréciés depuis la fin du 17ème siècle. Car la Jamaïque est un à repasse, ce qui donne des rhums riches en éléments non-alcool, particulièrement puissants et aromatiques. De quoi se constituer pendant longtemps une clientèle d’amateurs, principalement au Royaume-Uni.

    Voir +
  • Japon

    Les distillateurs japonais sont avant tout infiniment respectueux du modèle écossais original. Ils n’ont eu de cesse de le reproduire dans ses moindres détails, depuis le maltage jusqu’au vieillissement, choisissant notamment des régions de production au climat rappelant les Highlands. Voir +
  • La Barbade

    Même si elles se sont affranchies depuis longtemps de la tutelle britannique, les îles dites “anglaises” (de la Jamaïque à Trinidad) ont conservé de leurs origines une prééminence en matière de rhum. Car les Anglo-Saxons ont développé, dès le 17ème siècle, l’industrie sucrière et rhumière, notamment à destination de la marine royale, bien avant les Français et les Espagnols.

    Voir +
  • La région de Jerez

    Voir +
  • Madagascar

    Avec la bière THB, le rhum est quasiment la boisson nationale de la plus grande île de l’océan indien. Elle compte plusieurs distilleries locales, et la plus importante, Dzama, est située sur l’île de Nosy-Bé, surnommée “l’île aux parfums”, à cause de sa production importante d’ylang-ylang.

    Voir +
  • Marie-Galante

    Marie-Galante fait partie de l’archipel de la Guadeloupe dont elle n’est distante que de 30 km. Un prénom qui dit tout le charme des lieux. L’île le tient de Christophe Colomb qui la découvre en 1493 et la baptise du nom de l’une de ses trois caravelles, Maria Galanda.

    Voir +
  • Martinique

    Les Antilles françaises sont le paradis du rhum agricole, en Martinique surtout, avec une consommation locale centrée sur le rhum blanc tandis que le rhum vieux est plus consommé en métropole. Entre l’absence de barrière douanière en métropole pour supporter l’industrie rhumière des DOM-TOM et politique de contingentement pour ménager les eaux de-vie hexagonales, le rhum antillais affirme sa différence. Cap sur les îles. Voir +
  • Paraguay

    Voir +
  • Pérou

    Au Pérou, la canne à sucre pousse surtout au nord dansla région de Trujillo, et c’est là qu’est située une haciendai mportante, Cartavio. En 1929, une société américaine a créé une distillerie, utilisant les mélasses d’une sucrerie voisine. Malgré les vicissitudes politiques (l’entreprise a été nationalisée, puis privatisée au début des années 90), Cartavio s’est progressivement développée au fil du temps, devenant la première marque du pays, avec des équipements modernes.

    Voir +
  • Phillippines

    Voir +
  • République Dominicaine

    Partageant la grande île d’Hispaniola avec Haïti, la république de Saint-Domingue a pourtant connu une évolution radicalement différente. C’est ici que furent développées les premières plantations de canne à sucre après les voyages de Christophe Colomb, et l’industrie sucrière a longtemps constitué une activité majeure.

    Voir +
  • Réunion

    L’ancienne île Bourbon a connu la fermentation du jus de canne (appelé ici fangourin) et sa distillation très tôt, dès 1704. Le boom de l’industrie sucrière au 19ème siècle a généré la création de multiples distilleries, dont plus d’une trentaine existaient encore dans la première moitié du 20ème siècle.

    Voir +
  • Sainte Lucie

    La place conquise, dans l’univers du rhum, par Sainte-Lucie, île paradisiaque juste au sud de la Martinique, est originale à plus d’un titre. Le rhum n’y est pas le fruit d’une très longue tradition, comme on pourrait le croire, la canne à sucre n’y étant arrivée qu’au cours du 19ème siècle. Si on a compté de nombreuses distilleries dans l’île, la baisse des cours du sucre après la seconde guerre mondiale a entraîné la réduction de leur nombre à trois, qui ont fini par fusionner à la fin du 20ème siècle.

    Voir +
  • Trinidad

    Même si elles se sont affranchies depuis longtemps de la tutelle britannique, les îles dites “anglaises” (de la Jamaïque à Trinidad) ont conservé de leurs origines une prééminence en matière de rhum. Car les Anglo-Saxons ont développé, dès le 17ème siècle, l’industrie sucrière et rhumière, notamment à destination de la marine royale, bien avant les Français et les Espagnols.

    Voir +
  • Vénézuela

    Le Venezuela, où existe de longue date une importante industrie sucrière, est aussi un gros producteur de rhum. Mais c’est l’un des rares pays à avoir instauré en 1938 et 1954 une législation spécifique, différenciant la simple aguardiente de cana (eau-de-vie de canne), du véritable “ron” (le rhum).

    Voir +

Rhum

L’archipel des Rhums

Votre sélection

Go

Pas d’articles

Nos suggestions