• Campbeltown

    La ville de Campbeltown, qui fut jadis la capitale incontestée du whisky écossais est située à la pointe de la presqu'ile de Mull of Kintyre, à l'Ouest de l'Ecosse, à proximité de l'Ile d'Islay.
    Il reste une seule distillerie active (Springbank) , une intermittante (Glen Scotia) et une nouvelle distillerie (Glengyle) dans cette région qui en comptait une trentaine au début du 20ème siècle.

    Voir +
  • Corse

    Après des tentatives avortées dans les années 80, la France s’est mise plus récemment à élaborer des whiskies dans différentes régions. L’initiative vient le plus souvent de brasseries artisanales qui trouvent avec ce développement une filière pour diversifier leur activité. Souvent, ces brasseurs ne cherchent pas à reproduire les modèles écossais ou irlandais, mais veulent créer des whiskies originaux, notamment par l’emploi de fûts de vins régionaux pour le vieillissement de leurs eaux-de-vie.

    Voir +
  • Etats Unis


    En Amérique du Nord, la production d’eau-de-vie de céréales a débuté dès l’arrivée des premiers colons européens, au 17ème et 18ème siècles. Les Anglais, les Écossais et les Irlandais ont eu en effet très vite à coeur de retrouver un alcool qu’ils connaissaient bien.

    Voir +
  • Highlands

    La séparation "administrative" entre Highlans et Lowlands remonte à la fin du 18 ème siècle, constituant une sorte de légalisation avant l'heure des distillateurs clandestins des Highlands. Ils eurent alors le droit d'utiliser des alambics plus petits et des moûts moins concentrés que leurs confrères des Lowlands, mais, en contrepartie, ils n'avaient pas l'autorisation d'exporter leurs malts! Ceci explique sans aucun doute le maintien dans les Highlands de malts ayant beaucoup plus de Typicité

    Voir +
  • Irlande

    Aussi proches soient-ils par la géographie ou la langue, et réclamantl’un comme l’autre la paternité de l’invention du whisky, l’Irlande et l’Ecosse pratiquent des voies pourtant bien différentes pour élaborer une eau-de-vie à base de céréales. En Irlande, il n’est pas fait usage de la tourbe lors du maltage, alors qu’elle est pourtant abondante dans l’île. Les alambics sont nettement plus grands qu’en Ecosse. Enfin, la triple distillation est généralisée, alors qu’elle est exceptionnelle chez les Ecossais.

    Voir +
  • Island

    Voir +
  • Islay

    La plus occidentale des îles d'Ecosse (si on excepte les Hébrides) n'est guère attrayante, avec ses collines caillouteuses ne dépassant pas les 500m et ses plaines tourbeuses battues par le vent. Islay n'en constitue pas moins un véritable paradis pour les amateurs, car elle recèle les malts les plus typés d4ecosse. L'île possède des atouts expliquant la vitalité de sa production de whisky. En effet, ses terres fertiles lui ont longtemps permis de produire l'orge nécessaire à ses besoins ; l'eau est abondante grâce à une forte pluviosité ; et les tourbières, qui fournissaient le combustible, représentent près du quart de la superficie de l'île.

    Voir +
  • Japon

    Les distillateurs japonais sont avant tout infiniment respectueux du modèle écossais original. Ils n’ont eu de cesse de le reproduire dans ses moindres détails, depuis le maltage jusqu’au vieillissement, choisissant notamment des régions de production au climat rappelant les Highlands. Voir +
  • Les îles

    A l’ouest et au nord de l’Ecosse “continentale”, les côtes découpées se terminent par un chapelet d’îles assez inhospitalières, mais qui abritent tout de même quelques distilleries. L’appellation Island n’est plus reconnue officiellement par la Scotch Whisky Association, qui est maintenant confondue avec Highland. Mais l’éloignement et la difficulté de commercer avec le reste de l’Ecosse expliquent le maintien de traditions spécifiques.

    Voir +
  • Lorraine

    Voir +
  • Lowlands

    Parce qu’elles n’appartiennent pas au territoire “sacré” des Highlands, les distilleries de malt du sud de l’Ecosse ont longtemps souffert d’un certain discrédit. Non seulement le Wash Act de 1784 leur a donné un régime spécifique, qui allait permettre par la suite le développement des grosses unités de production de grain, au détriment des alambics de single malt. Mais surtout, leurs malts sont généralement qualifiés de légers, simplement herbacés, et accusés de manquer de caractère.

    Voir +
  • Speyside

    C’est au coeur des Highlands que bat aussi celui du whisky, car cette région regroupe une cinquantaine de distilleries de malt, soit une bonne moitié de celles de toute l’Ecosse. La rivière Spey qui lui a donné son nom la traverse du sud au nord, dans une zone de plateaux désertiques creusés par les rivières, où s’ est rassemblé l’essentiel des activités humaines.

    Voir +

Whisky

L’univers du whisky

Votre sélection

Go

Pas d’articles

Nos suggestions